Vitamine D3 vs. vitamine D2

 

Vitamine D3 vs. vitamine D2

Vitamine D3 et vitamine D2 quelle est la différence ? La vitamine D3 est-elle plus efficace ? Quel principe actif faut-il choisir ?

Contenu

  • Quelle est la différence entre la vitamine D3 et la vitamine D2 ?
  • Quelle est la forme la plus efficace ?
  • Comment sont-elles mises au point ?
  • Quel est le meilleur principe actif contenu dans les compléments de vitamine D ?

Vitamine D3 ou vitamine D2?

La vitamine D est présente dans l’alimentation sous deux formes distinctes :

  • Vitamine D3 (Cholécalciférol) se trouve essentiellement dans les aliments d’origine animale
  • Vitamine D2 (Ergocalciférol) se trouve essentiellement dans les végétaux

L’organisme est capable d’exploiter les deux formes, mais de manière différente. Tandis que la vitamine D2 fut considérée, durant de nombreuses années, comme présentant une efficacité similaire à la vitamine D3, de récentes recherches ont démontré que la vitamine D3 pourrait bien être nettement plus efficace que sa congénère. (1) La vitamine D3 représente également la forme capable d’être produite par notre organisme par le biais des rayons solaires, il serait donc plausible que l’organisme possède la faculté d’exploiter cette forme de manière particulièrement optimale.

Vitamine D2 – extrêmement peu répandue en Europe

Alors qu’actuellement en Europe, la vitamine D2 n’est quasiment plus utilisée comme principe actif  dans les compléments de vitamine D, elle est aussi largement répandue qu’autrefois aux USA. Les compléments de vitamine D à vocation clinique fortement dosés disponibles aux USA contiennent encore quasiment exclusivement de la vitamine D2 de manière quasiment exclusive. Dans les années 30, le lait de vache a longtemps été enrichi en vitamine D2 tant aux USA qu’en Europe, afin de mettre fin à l’épidémie de rachitisme qui sévissait à cette époque. Ce procédé a d’ailleurs affiché un énorme succès. Malgré tout, le passage à la vitamine D3 a été rapidement opéré en Europe, dès l’accroissement du nombre d’indices présumant que celle-ci constitue probablement la forme la plus efficace de la vitamine D. Durant les années passées, la vitamine D2 était pourtant considérée comme aussi efficace que la vitamine D3. Concrètement, aucune différence entre les deux formes n’a à ce jour encore été établie : une unité internationale de vitamine D2 est considérée comme similaire à une unité internationale de vitamine D3, comme autrefois.

La vitamine D2 n’est plus l’unique option végétale

La vitamine D2 a longtemps jouit d’une importante popularité principalement parmi les personnes vegan et végétariennes. En effet, elle est extraite à partir de sources végétales, tandis que les compléments traditionnels de vitamine D3 contiennent des graisses animales (lanoline) comme matières premières. La majeure partie du temps, celles-ci sont extraites à partir des déchets de la laine résultant du secteur de l’abattage. Toutefois, il existe également aujourd’hui de la vitamine D3 vegan, extraite à partir d’une variété de lichen et chimiquement identique à la vitamine D3 d’origine animale. C’est pourquoi, sur ce segment également, la vitamine D2 est progressivement évincée par la vitamine D3 vegan.

La vitamine D3 supplante la vitamine D2

Actuellement aux USA, la propagation de la vitamine D2 se réduit également de manière significative, et de nombreux experts de la vitamine D sont particulièrement défavorables à la vitamine D2. „La vitamine D2 ne devrait plus être envisagée comme un équivalent de la vitamine D3, et la D2 ou ergocalciférol ne devrait également plus être considérée comme un nutriment qui serait adapté pour une utilisation au sein d’un complément alimentaire, ou encore pour enrichir les aliments”. Voici la requête drastique formulée par le chercheur en vitamine D Reinhold Vieth. (2) Comment peut-on parvenir à une telle estimation ?

La vitamine D3 et la vitamine D2 produisent des effets différents

La vitamine D2 est métabolisé quelque peu différemment dans l’organisme que la vitamine D3. Dans ce contexte, il est fréquemment prétendu que la vitamine D2 doit tout d’abord être convertie en vitamine D3 dans l’organisme, mais cette information est erronée, la vitamine D2 conserve également sa forme au cours des diverses phases ultérieures de transformation. Toutefois, au cours de l’année, certaines différences relatives à l’exploitation de ces deux vitamines sont devenues une certitude inébranlable.

  1. Molécule de transport  La vitamine D3 se lie bien mieux aux molécules de transport dans le sang, elle peut donc être mieux transportée et transformée par l’organisme que sa consoeur, la vitamine D2. (3, 4)
  2. Demi-vie Pour les mêmes raisons, la vitamine D2 est manifestement éliminée beaucoup plus rapidement que la vitamine D3. (5) Les valeurs sanguines retombent donc rapidement au plus bas avec la vitamine D2, tandis que la D3 affiche une efficacité durable.
  3. Transformation dans le foie Les enzymes qui transforment la vitamine D en sa forme active possède une étroite affinité avec la vitamine D3. (6) Un tel enzyme présent dans les mitochondries transforme uniquement la vitamine D3. (7, 8)
  4. Désactivation L’hormone active de la vitamine D est strictement régulée et désactivée si nécessaire. Ce processus de désactivation se déroule de manière plus intense et plus précoce que pour la vitamine D2. (9, 10).

Plus de détails dans l’article ci-dessous

La vitamine D3 est-elle plus efficace que la vitamine D2 ?

Ces rapports indiquent de manière plausible, que la vitamine D3 est effectivement plus efficace que la vitamine D2.Cette information se reflète également dans de nombreuses études qui ont pu démontrer que des doses élevées de vitamine D3 permettent d’atteindre une augmentation nettement plus significative des valeurs sanguines nécessaires pour la forme de circulation de la vitamine D, la 25(OH)D. (11-14) En outre, ces études sont en partie à apprécier avec précaution, puisque certains procédés de mesure de la vitamine D2 permettent d’obtenir des mesures sensiblement moins précises que les outils de mesure utilisés pour la vitamine D3, il semble que quasiment 50% des métabolites de vitamine D2 soient en partie pas correctement identifiés. (15) Certaines études, dont celle susmentionnée réalisée par Armas et. al., ont cependant tenu compte de ce facteur et parviennent tout de même á la conclusion que la vitamine D3 est 3 à 4 fois plus efficace que la vitamine D2. L’étude fréquemment citée, effectuée par Heaney et. al., a au contraire utilisé une méthode de test, laquelle ne permet certainement pas de mesurer correctement la majeure partie de la vitamine D2. (16)

  La vitamine D3 est vraisemblablement 4 fois plus efficace que la vitamine D2

Les conclusions des études réalisées jusqu’à présent restent toutefois contradictoires. Holick et.al par exemple, suite à une expérimentation à grande échelle, n’ont pu établir une différence d’efficacité entre D3 et D2, ni avec l’administration de 1000 UI par jour, ni en combinant les deux vitamines. Ils sont parvenus à la conclusion que les deux principes actifs déploient une efficacité en tous points identique. (17) À défaut d’un nombre d’études suffisant utilisant comme méthode de mesure l’effet de distorsion libre CLHP ou le procédé LC-MS/MS, la question ne peut être définitivement résolue. Il a tout du moins été communément admis que certaines études ont été considérablement faussées en raison de méthodes de mesure erronées.

La vitamine D2 réduit le taux de vitamine D3

Au cours de nombreuses études, un rapport particulièrement complexe du métabolisme de la vitamine D chez ses différentes formes a pu être établi. En effet, lors de l’assimilation de vitamine D2, le taux de l’ensemble des métabolites de la vitamine D3 est sensiblement réduit. Si l’on suit l’exemple de la forme de circulation, cela signifie que certes, le taux sanguin de 25(OH)D2 augmente, en revanche, le taux de 25(OH)D3 diminue pour cela simultanément, si bien qu’à l’arrivée, l’augmentation globale enregistrée reste relativement faible. La réciproque n’est toutefois pas véridique. La vitamine D active se comporte également de manière similaire. (18-20) Le degré d’importance et les mécanismes précis dissimulés derrière cette découverte restent actuellement encore flous, mais ils soutiennent de nouveau la thèse selon laquelle la vitamine D2 n’augmente pas le taux global de vitamine D de la même manière que la vitamine D3.

Résumé sur la vitamine D3 vs vitamine D2

Il n’existe aucun doute sur le fait que la vitamine D2 peut effectivement permettre de remédier à une carence en vitamine D. Depuis des décennies aux USA, des personnes sont traitées avec succès grâce á la vitamine D2. Malgré tout, les signes indiquant que la vitamine D3 est réellement la forme la plus efficace de la vitamine D, se multiplient. De nombreuses études sur ce sujet, ainsi que les découvertes relatives au métabolisme de la vitamine D2, sont également favorables à cette conclusion. Les incertitudes quant à la vitamine D2 entraînent actuellement un désarroi total. Dans quelle mesure les études réalisée avec la vitamine D2 peuvent être comparées aux études effectuées avec de la vitamine D3, reste une question incertaine, particulièrement du point de vue scientifique. Dans quelle mesure les différentes recommandations de dosage de la vitamine D sont possiblement consommées par le biais de ce facteur, constitue également un flou artistique. En conséquence, il règne désormais un certain degré d’insécurité parmi les patients. Les raisons de formuler une recommandation générale relative au dosage de la vitamine D3 sont extrêmement fondées. Les études scientifiques, tout comme les patients tendent à utiliser cette forme mieux comprise de la vitamine D. Heureusement, cette recommandation est déjà programmée depuis un bon bout de temps par les fabricants de compléments présents sur le marché européen, la vitamine D2 est d’ores et déjà presque complètement évincée.

Sources

  1. Tripkovic L, Lambert H, Hart K, Smith CP, Bucca G, Penson S, Chope G, Hyppönen E, Berry J, Vieth R, Lanham-New S. Comparison of vitamin D2 and vitamin D3 supplementation in raising serum 25-hydroxyvitamin D status: a systematic review and meta-analysis. Am J Clin Nutr. 2012 Jun;95(6):1357-64.
  2. Houghton LA, Vieth R. The case against ergocalciferol (vitamin D2) as a vitamin supplement. Am J Clin Nutr. 2006 Oct;84(4):694-7. PubMed PMID: 17023693.
  3. Hollis BW. Comparison of equilibrium and disequilibrium assay conditions for ergocalciferol, cholecalciferol and their major metabolites. J Steroid Biochem. 1984 Jul;21(1):81-6.
  4. Bouillon R. The vitamin D binding protein DBP. In: Feldman D, Pike JW, Adams JS, editors. , eds. Vitamin D. 3rd ed Waltham, MA: Academic Press (Elsevier); 2011;57–72
  5. Jones KS, Assar S, Harnpanich D, Bouillon R, Lambrechts D, Prentice A, Schoenmakers I. 25(OH)D2 half-life is shorter than 25(OH)D3 half-life and is influenced by DBP concentration and genotype. J Clin Endocrinol Metab. 2014 Sep;99(9):3373-81.
  6. Holmberg I, Berlin T, Ewerth S, Bjorkhem I. 25-Hydroxylase activity in subcellular fractions from human liver. Evidence for different rates of mitochondrial hydroxylation of vitamin D2 and D3. Scand J Clin Lab Invest 1986;46:785–90.
  7. Cheng JB, Levine MA, Bell NH, Mangelsdorf DJ, Russell DW. Genetic evidence that the human CYP2R1 enzyme is a key vitamin D 25-hydroxylase. Proc Natl Acad Sci U S A 2004;101:7711–5.
  8. Guo YD, Strugnell S, Back DW, Jones G. Transfected human liver cytochrome P-450 hydroxylates vitamin D analogs at different side-chain positions. Proc Natl Acad Sci U S A. 1993 Sep 15;90(18):8668-72.
  9. Horst R, Prapong S, Reinhardt T, Koszewski N, Knutson J, Bishop C. Comparison of the relative effects of 1,24-dihydroxyvitamin D(2) [1, 24-(OH)(2)D(2)], 1,24-dihydroxyvitamin D(3) [1,24-(OH)(2)D(3)], and 1,25-dihydroxyvitamin D(3) [1,25-(OH)(2)D(3)] on selected vitamin D-regulated events in the rat. Biochem Pharmacol. 2000 Sep 1;60(5):701-8.
  10. Thacher TD, Fischer PR, Obadofin MO, Levine MA, Singh RJ, Pettifor JM. Comparison of metabolism of vitamins D2 and D3 in children with nutritional rickets. J Bone Miner Res. 2010 Sep;25(9):1988-95.
  11. Trang H, Cole DE, Rubin LA, Pierratos A, Siu S, Vieth R. Evidence that vitamin D3 increases serum 25-hydroxyvitamin D more efficiently than does vitamin D2. Am J Clin Nutr 1998;68:854–48.
  12. Laura A. G. Armas, Bruce W. Hollis, and Robert P. Heaney. Vitamin D2 Is Much Less Effective than Vitamin D3 in Humans. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism 2004 89:11, 5387-5391
  13. Elisabetta Romagnoli et. al. Short and Long-Term Variations in Serum Calciotropic Hormones after a Single Very Large Dose of Ergocalciferol (Vitamin D2) or Cholecalciferol (Vitamin D3) in the Elderly. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism 2008 93:8, 3015-3020
  14. Lehmann U, Hirche F, Stangl GI, Hinz K, Westphal S, Dierkes J. Bioavailability of vitamin D(2) and D(3) in healthy volunteers, a randomized placebo-controlled trial. J Clin Endocrinol Metab. 2013 Nov;98(11):4339-45.
  15. Glendenning P, Taranto M, Noble JM, Musk AA, Hammond C, Goldswain PR, Fraser WD, Vasikaran SD. Current assays overestimate 25-hydroxyvitamin D3 and underestimate 25-hydroxyvitamin D2 compared with HPLC: need for assay-specific decision limits and metabolite-specific assays. Ann Clin Biochem. 2006 Jan;43(Pt 1):23-30.
  16. Robert P. Heaney, Robert R. Recker, James Grote, Ronald L. Horst, and Laura A. G. Armas. Vitamin D3 Is More Potent Than Vitamin D2 in Humans. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism 2011 96:3
  17. Michael F. Holick et al. Vitamin D2 Is as Effective as Vitamin D3 in Maintaining Circulating Concentrations of 25-Hydroxyvitamin D. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism 2008 93:3, 677-681
  18. Swanson CM, Nielson CM, Shrestha S, Lee CG, Barrett-Connor E, Jans I, Cauley JA, Boonen S, Bouillon R, Vanderschueren D, Orwoll ES; Osteoporotic Fractures in Men (MrOS) Study Research Group. Higher 25(OH)D2 is associated with lower 25(OH)D3 and 1,25(OH)2D3. J Clin Endocrinol Metab. 2014 Aug;99(8):2736-44.
  19. Demetriou ET, Travison TG, Holick MF. Treatment with 50,000 IU vitamin D2 every other week and effect on serum 25-hydroxyvitamin D2, 25-hydroxyvitamin D3, and total 25-hydroxyvitamin D in a clinical setting. Endocr Pract. 2012 May-Jun; 18(3):399-402
  20. Biancuzzo RM, Clarke N, Reitz RE, Travison TG, Holick MF. Serum concentrations of 1,25-dihydroxyvitamin D2 and 1,25-dihydroxyvitamin D3 in response to vitamin D2 and vitamin D3 supplementation. J Clin Endocrinol Metab. 2013 Mar;98(3):973-9.

Bild: Rhönschaf von barockschloss Lizenz: cc-by