Les gélules

 

Les gélules

Capsules de vitamine D : composition, posologie, principes actifs. Qu’est-ce qui est important ? Quelles sont les capsules de vitamine D idéales ? Conseils d’achat détaillés.

Contenu

  • Les gélules de vitamine D représentent-elles une option adaptée ?
  • Comment se distinguent les différentes gélules de vitamine D ?
  • Quels sont les dosages appropriés ?
  • Pour quelle application sont-elles appropriées ?

Les gélules de vitamines D : meilleures que les comprimés

Les gélules de vitamine D sont une forme de compléments de vitamine D largement répandue, et à juste titre. Contrairement aux comprimés, elles présentent un certain nombre d’avantages, qui la placent en seconde position parmi les meilleurs compléments, juste derrière les gouttes et l’huile de vitamine D. Les gélules de vitamine D ne contiennent quasiment aucun additif, les agents de liaison et de séparation, nécessaires au processus de pressage des comprimés, sont ici totalement inutiles. C’est pourquoi les gélules de vitamine D sont élaborées avec un degré de pureté plus élevé. Des études ont démontré que l’assimilation de vitamine D par le biais de gélules n’est certes pas aussi optimale que l’assimilation par le biais d’huile, mais qu’elle reste toutefois une option bien meilleure que les comprimés de vitamine D. (1)

Les différences entre diverses gélules de vitamine D

Les gélules de vitamine D se distinguent principalement en fonction des critères suivants :

  1. Le principe actif (D2 ou D3)
  2. Les additifs (agents de remplissage, conservateurs artificiels etc.)
  3. Le dosage (400 – 20.000 UI)

Nous allons par la suite aborder chacun de ces critères individuellement, afin de dégager une ligne directrice permettant la sélection du complément approprié.

Les principes actifs contenus dans les gélules de vitamine D

Comme pour tous les compléments de vitamine D, trois principes actifs différents sont également disponibles sous forme de capsule :

  1. Vitamine D2 (végétale)
  2. Vitamine D3 (animale, issue de graisse de suint)
  3. Vitamine D3 vegan (végétale, issue du lichen)

Aujourd’hui, la plupart des experts s’accordent à penser que la vitamine D3 (vegan ou animale), constitue la forme la plus efficace de la vitamine D. Plusieurs études, basées sur une comparaison directe, ont fait état d’une efficacité nettement supérieure de la D3 par rapport à la D2. (2-5) La vitamine D3 d’origine animale n’est pas adaptée aux personnes vegan, mais elle est également controversées parmi la communauté végétarienne.

Additifs : la composition idéale des gélules de vitamine D

Les gélules de vitamine D peuvent être élaborées sans additifs et se distinguent généralement par un degré de pureté élevé. La plupart des additifs sont superflus dans les gélules de vitamine D, à l’exception de l’ajout de certaines graisses et huiles bien précises. La vitamine D est une vitamine liposoluble, elle peut donc être assimilée par l’organisme en association avec des graisses ou des huiles. C’est pourquoi certaines gélules de vitamine D contiennent des triglycérides à chaîne moyenne (MCT),  sortes de graisses épurées. Bien que cette substance n’est pas obligatoirement nécessaire, puisque le complément peut également être assimilé avec un peu d’huile au moment du repas, elle représente tout de même un avantage lors de l’assimilation.

Les gélules de vitamine D idéales

  • Principe actif : vitamine-D3 en poudre
  • Agent de remplissage : cellulose ou farine de riz
  • Enveloppe des gélules : cellulose végétale
  • (Additifs : MCT ou huiles)
  • Dosage : 1000-2000 UI (application flexible)
  • Combinaison : vitamine K2 MK7 100-200 µg (voir plus bas)

Forme particulière : gel de vitamine D doux / gélules molles

Les gélules molles ou gels doux représentent une forme spécifique de capsule de vitamine D. Il s’agit ici de gélules fermées hermétiquement, contenant de l’huile ou du gel de vitamine D. Les gels doux sont en réalité un mélange entre les gélules et les gouttes de vitamine D. L’avantage de cette forme réside probablement dans une meilleure assimilation grâce à la solution oléagineuse. La raison pour laquelle l’on ne devrait pas avoir directement recours à l’huile de vitamine D reste un mystère. La facilité de dosage constitue un avantage fréquemment mentionné, mais cette caractéristique précise constitue en réalité un inconvénient décisif, puisque la flexibilité de dosage des gouttes de vitamine D permet justement une application universelle.

Les gélules de vitamine D : le dosage

Les gélules de vitamine D sont disponibles dans une multitude de dosages différents. Les dosages usuels des compléments disponibles en vente libre  correspondent à 400, 500, 1000 et 2000 UI. En outre, il est possible de commander des gélules contenant un dosage égal à 5000 UI par le biais des importations parallèles semi-légales en provenance des USA. Dans le secteur médical, les gels doux contenant un dosage équivalent 20.000 représentent momentanément une forme de gélules largement répandue, elles sont cependant exclusivement disponibles en pharmacie sur prescription médicale suite à l’établissement d’un diagnostic de carence en vitamine D. Le champ d’application des gélules de vitamine D se résume à la prévention et au traitement de maintien. Les gélules avec un dosage compris entre 1000 et 2000 UI offrent une flexibilité considérable, puisqu’elles peuvent être appliquées durant chaque saison de l’année. Les dosages équivalant à 4o0 UI, tout comme ceux dosés à 5000 UI, ne sont pertinents pour les adultes que lors d’une application correspondant à la saison. Les dosages suivants peuvent servir d’orientation générale dans les domaines de la prévention et du traitement de maintien. (6)

Adultes400 – 10002000 – 4000
Enfants400 – 8002000 – 3000
Nourrissons200 – 400400 – 500

Les gélules de vitamine D fortement dosées

Tel que mentionné précédemment, les gélules de vitamine D fortement dosées sont uniquement disponibles sur ordonnance. Les gélules en vente libre sont principalement adaptées au traitement de maintien. Les compléments de vitamine D sous forme d’huile constituent un meilleur moyen d’atteindre les doses élevées utilisées lors des traitements initiaux, que l’assimilation d’une importante quantité de gélules.

Les gélules de vitamine D contenant de la vitamine K2

La vitamine K2 est le cofacteur le plus important de la vitamine D. En l’absence de vitamine K2, le calcium assimilé grâce à la vitamine D ne peut être correctement exploité et finit par être stocké dans l’organisme sous forme de plaques particulièrement nocives. (7, 8) C’est pourquoi il est actuellement recommandé d’assimiler constamment la vitamine D et la vitamine K2 de manière conjointe. Aujourd’hui, de nombreuses gélules contiennent d’ores et déjà une combinaison de ces deux nutriments. À nos yeux, les gélules combinant la vitamine D et la vitamine K2 sont à recommander tout particulièrement. Il faut toutefois prêter une attention spéciale aux caractéristiques suivantes :

  • Principe actif K2 : la vitamine K2 MK7 all-trans. La MK7 est généralement la forme la plus active de la vitamine K2, seule la all-trans MK7  peut être exploitée par l’organisme. Il faut donc prêter attention à la mention “100% all-trans”.
  • Teneur en K2 : 100-200 µg à partir de ce dosage seulement, le processus d’exploitation du calcium est suffisamment activée.

Résumé sur les gélules de vitamine D

Derrière les gouttes de vitamine D, les gélules sont à nos yeux le second meilleur choix de complément de vitamine D. Elles constituent une option optimale dans le cadre d’une prévention ou d’un traitement de maintien, mais ne sont, en revanche, absolument pas adaptées pour un traitement initial. Les gélules de vitamine D contenant un supplément de vitamine K2 sont particulièrement à recommander.

Sources :

  1. Michael L. Traub, John S. Finnell, Anup Bhandiwad, Erica Oberg, Lena Suhaila, and Ryan Bradley. Impact of Vitamin D3 Dietary Supplement Matrix on Clinical Response. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, 2014, 99. Jg., Nr. 8, S. 2720-2728.
  2. Trang, Hoang M., et al. Evidence that vitamin D3 increases serum 25-hydroxyvitamin D more efficiently than does vitamin D2. The American journal of clinical nutrition, 1998, 68. Jg., Nr. 4, S. 854-858
  3. Armas, Laura AG, Bruce W. Hollis, and Robert P. Heaney. Vitamin D2 is much less effective than vitamin D3 in humans. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, 2004, 89. Jg., Nr. 11, S. 5387-5391.
  4. Tripkovic, Laura, et al. Comparison of vitamin D2 and vitamin D3 supplementation in raising serum 25-hydroxyvitamin D status: a systematic review and meta-analysis. The American journal of clinical nutrition, 2012, 95. Jg., Nr. 6, S. 1357-1364.
  5. Lehmann, Ulrike, et al. Bioavailability of vitamin D2 and D3 in healthy volunteers, a randomized placebo-controlled trial. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, 2013, 98. Jg., Nr. 11, S. 4339-4345.
  6. Holick, Michael F., et al. Evaluation, treatment, and prevention of vitamin D deficiency: an Endocrine Society clinical practice guideline. The Journal of Clinical Endocrinology & Metabolism, 2011, 96. Jg., Nr. 7, S. 1911-1930.
  7. P. V. Hauschka, J. B. Lian, D. E. Cole, C. M. Gundberg Osteocalcin and matrix Gla protein: vitamin K-dependent proteins in bone Physiological ReviewsJul 1989,69(3)990-1047
  8. Berkner, K. L. and Runge, K. W. (2004), The physiology of vitamin K nutriture and vitamin K-dependent protein function in atherosclerosis. Journal of Thrombosis and Haemostasis, 2: 2118–2132. doi: 10.1111/j.1538-7836.2004.00968.x